N° 179- Une nouvelle société hydrogène d’Auvergne-Rhône-Alpes s’apprête à entrer en Bourse


La société iséroise HRS fera-t-elle le même parcours boursier que la drômoise McPhy (+ 700 % au cours des douze derniers mois) ? C’est tout le mal qu’on lui souhaite. Ce producteur en série de stations de ravitaillement pour véhicules électriques à pile à combustible de grandes capacités (de 100 kg à 1 tonne), a lancé la première étape de son projet d’introduction en Bourse sur le marché Euronext-Growth, celui des valeurs à forte croissance.



Le nouvel eldorado bousier serait-il l’hydrogène au potentiel extrêmement prometteur ? Oui, si l’on en croit le parcours boursier d’une société hydrogène d’Auvergne-Rhône-Alpes, McPhy dont le cours ne cesse de croitre ( + 700 % sur les douze derniers mois) et qui s’est retrouvé en 2020 sur la première marche du palmarès boursier régional. Il faudra en tout cas suivre de près la deuxième société hydrogène d’Auvergne-Rhône-Alpes à vouloir arriver en Bourse : Hydrogen-Refueling-Solutions (HRS), basée à Champ-sur-Drac, en Isère. HRS a déjà construit 34 stations de ravitaillement La société a déposé son document d’enregistrement auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), la première étape du projet d’introduction en Bourse sur le marché Euronext Growth à Paris. L’entreprise fournit en hydrogène, tous types de véhicules à pile à combustible, qu’il s’agisse de voitures, camions, bus, chariots élévateurs, trains, etc. Un métier qu’elle a défriché : en dix ans, HRS a construit et livré 34 stations de ravitaillement, dont 32 en Europe soit 17 % du parc installé européen. Les deux autres stations ont été livrées en Californie aux Etats-Unis. À partir de 2019, quand le marché a commencé à frémir, HRS a engagé un virage stratégique et a conçu, développé et fabriqué sa propre gamme de stations de grandes capacités permettant de délivrer aujourd’hui de 100 kg à 500 kg d’hydrogène par jour ; et d’ici 2022 jusqu’à 2 tonnes par jour. Comme le veut la tendance du marché, HRS est désormais fortement impliqué dans le développement de l’hydrogène vert, 100 % renouvelable et propre. HyBalance, la seule station de ravitaillement en hydrogène vert en fonctionnement en Europe (Danemark) a ainsi été fabriquée par HRS. Cette station vise à stocker et à distribuer le surplus de production d’électricité générée par énergie renouvelable sous forme d’hydrogène par électrolyse de l’eau. On le voit, la société hydrogène iséroise a toutes les capacités pour surfer sur la vague des plans hydrogène dotés de milliards d’euros engagés par les gouvernements et la Commission européenne pour soutenir le déploiement des véhicules électriques à pile à combustible. Tout comme celui lancé par la région Auvergne-Rhône-Alpes : le programme Zero Emission Valley (ZEV) : trois stations ont été attribuées dans un premier temps à HRS. De la sorte, la société dispose d’un carnet de commandes déjà signé représentant trois stations à livrer entre mi-2020 et mi-2022 d’un montant de 4,3 millions d’euros. HRS est aussi en sélection ou négociation finale sur des appels d’offres pour 14 stations supplémentaires à livrer entre 2021 et 2025, pouvant représenter un chiffre d’affaires potentiel de 17,4 millions d’euros ; mais encore, sur des appels à projets pour 44 projets de stations livrables entre 2021 et 2027. Le tout représentant un chiffre d’affaires potentiel de plus de 67 millions d’euros ! Le genre de données qu’adore la Bourse… Bref, HRS s’est fixé comme objectif de livrer 100 nouvelles stations de moyennes et grandes capacités d’ici 2025, ce qui représenterait 85 millions d’euros de revenus au 30 juin 2025 ; à comparer avec les 2,6 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés lors de son exercice 2019/2020. La Bourse semble être, pour les dirigeants d’HRS, le meilleur vecteur pour parvenir à l’objectif qu’ils se sont fixés : “devenir un leader européen de la conception et de la fabrication de stations de ravitaillement en hydrogène, avec un positionnement privilégié sur la mobilité lourde, le segment le plus porteur”. Un site pilote Il faut en effet comprendre que le développement de l’hydrogène vert comme source d’énergie, passera par les trains ou les poids-lourds, par exemple, avant d’être appliqué à grande échelle aux voitures, même si déjà des voitures à hydrogène circulent déjà, à l’instar de la Mirai de Toyota. Ainsi, HRS compte sur la Bourse pour “accélérer son déploiement commercial et international, notamment en Europe ; le maintien de son avance technologique ; et enfin l’installation d’une station pilote de ravitaillement de grande capacité, ouverte au public qui serait une vitrine pour l’entreprise, celle-ci étant couplée à une zone d’essai.” Situé en Auvergne-Rhône-Alpes ?



N'oubliez pas de mettre un j'aime sur ce post, sur Facebook sur Instagram .





Vous recherchez une Fiat 500 d'occasion?


Le rétrofit vous connaissez?







(1) https://www.lyon-entreprises.com/actualites/article/une-nouvelle-societe-hydrogene-dauvergne-rhone-alpes-sapprete-a-entrer-en-bourse-hrs


11 vues0 commentaire