N°116-Une Toyota équipée d’une batterie à l’état solide en 2021


Avec une telle batterie, on peut espérer une autonomie de 1000 km et un temps de recharge de 10 minutes

Par Daniel Rufiange 2020-12-21 Voilà quelques années déjà qu’on entend parler des batteries à l’état solide, aussi appelées batteries à électrolyte solide. Voilà quelques années qu’on sait que ces dernières doivent apparaître au début de la décennie 2020. On est maintenant fixé sur un premier concept qui sera présenté avec cette technologie et comme prévu, c’est du côté de Toyota que ça va se passer.

Concrètement, le géant japonais prévoit lancer un prototype fonctionnel l’an prochain et un modèle de série va suivre, selon ce que rapporte la publication Nikkei. Cette technologie va ouvrir une nouvelle ère pour les véhicules électriques, car les batteries à l’état solide sont plus petites, elles se rechargent plus rapidement, sont plus sécuritaires, et possèdent une densité énergétique supérieure à celle des batteries lithium-ion traditionnelles qui sont actuellement très utilisées. Elles utilisent un électrolyte solide plutôt qu’un électrolyte polymère liquide ou gélifié que l’on trouve dans les unités Li-ion. Cela signifie qu’elles nécessitent moins d’espace physique pour produire la même quantité d’énergie et qu’elles sont moins sujettes aux incendies lorsqu’elles sont endommagées. On est gagnant sur toute la ligne avec ces dernières. Et ce n’est pas tout. On estime qu’une voiture équipée de cette technologie pourrait offrir une autonomie de 1000 kilomètres et mettre seulement 10 minutes pour se recharger. Aussi, les batteries à électrolyte se détériorent moins avec le temps ; Toyota croit qu’elles pourront conserver 90 % de leurs performances sur une durée de vie de 30 ans. La firme japonaise a déjà enregistré plus de 1000 brevets liés à cette technologie. Il y a encore des trucs à régler, toutefois. La fabrication de ce type de batteries continue de poser des difficultés. Elles nécessitent des conditions extrêmement sèches pendant la production et le lithium brut nécessaire est une ressource rare. Pour aider à accélérer le développement de cette approche, Nikkei rapporte que le gouvernement japonais envisage de dépenser une partie d’un nouveau fonds de décarbonisation de 2000 milliards de yens (19,2 milliards de dollars) pour construire une infrastructure de production de piles à électrolyte dans le pays. Des entreprises industrielles telles que Mitsui Kinzoku, la société pétrolière Idemitsu Kosan et Sumitomo Chemical se préparent toutes à fabriquer des électrolytes solides. Volkswagen affirme qu’elle produira ses propres batteries à électrolyte solide d’ici 2025, et Nissan prévoit un prototype équipé de cette technologie en 2028. Pour sa part, Toyota développe sa batterie conjointement avec Panasonic, un chef de file en la matière. Elle avait prévu effectuer un dévoilement quelconque pendant les Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier, mais bon, la COVID-19 en a décidé autrement. Il semble bien que l’année 2021 sera la bonne pour la première présentation d’un concept équipé de cette nouvelle approche. Une histoire que nous allons suivre de près, car 1000 kilomètres et un temps de recharge de 10 minutes seront suffisants pour convaincre les plus récalcitrants.



si vous avez aimé n'hésitez pas à mettre un "j'aime" sur ce post ou sur notre site:





Le rétrofit vous connaissez?








https://www.auto123.com/fr/actualites/toyota-concept-batterie-etat-solide-2021/67702/


67 vues0 commentaire