Fiat 500e : l’électrique représentera jusqu’à 2/3 des ventes

02/07/2020-Sept ans après le lancement en petite série aux États-Unis de la 500e destinée à mettre le constructeur en conformité avec la législation « zéro émission » de l’État de Californie, Fiat livrera les premiers exemplaires de sa nouvelle 500 électrique aux clients européens dans le courant du mois d’octobre prochain.


Autonomie WLTP de 320 km

Déjà contrariée par l’annulation du salon de Genève, la présentation de la petite puce électrique voit également son lancement être repoussé d’un mois à la suite des mesures de confinement qui ont touché une majeure partie du Vieux Continent au printemps.

Animée par un électromoteur de 88 kW / 118 ch, la concurrente des Honda E, Mini Cooper S E et de la future Renault Twingo ZE accueille dans son plancher une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 42 kWh offrant une autonomie de 320 km sur le cycle WLTP, proche des conditions réelles d’utilisation.

À partir de 22 990 euros (hors bonus)

Dotée d’un dispositif de charge rapide au standard CCS offrant un temps de charge réduit de 35 minutes (de 10 à 80 %) sur une station de charge compatible (85 kW en courant continu DC) à l’image de celles déployées par le réseau IONITY, la citadine électrifiée transalpine est d’ores-et-déjà disponible à la commande au travers de deux séries limitées.

Déclinée en version cabriolet et berline - avec toit vitré panoramique -, la première baptisée « La Prima » est commercialisée à des tarifs respectifs de 37 900 et 34 900 euros. Un prix hors bonus « écologique » de 7 000 euros incluant la fourniture d’une Wallbox résidentielle. Limitée à 500 exemplaires, la seconde appelée « France Edition » est disponible à partir de 22 990 euros (hors bonus).


Entre 65 et 70 % des ventes

Exposée en exclusivité mondiale dans trois centres commerciaux de l’Hexagone - au Westfield Parly 2 du Chesnay (Yvelines), au centre Confluence de Lyon et aux Terrasses du Port à Marseille -, la 500e devrait représenter entre « 65 et 70 % du mix de vente de Fiat 500 » dans notre pays.

Interrogé par nos confrères du site Autoactu , Philippe Vautier, directeur des marques Fiat et Abarth, a confié que les ambitions de la firme de Turin « en électrique sont très élevées. » Et de préciser : « En France, avec un prix moyen de l’ordre de 18 000 euros, la Fiat 500 touche une clientèle plus haut de gamme que dans les autres pays européens, une clientèle qui est aussi plus mature pour l’électrique. »


Électrification de la gamme

Un premier modèle électrique pour le continent européen qui devrait être suivi par un second en 2023 avec l’arrivée de la Panda e, préfigurée par le concept Centoventi dévoilé lors de l’édition 2019 du salon de Genève.

En attendant, la marque propose déjà ses deux véhicules avec une motorisation hybride légère 48 V qui offre une réduction des émissions de CO2 de 20 à 30 % par rapport à leurs équivalents thermiques conventionnels.


https://www.breezcar.com/actualites/article/fiat-500e-lelectrique-representera-jusqua-23-des-ventes-0720?fbclid=IwAR18mr_EU0ZtIKpQYhSgnBERhKGgCZqs36a4bLV5lEg-dA4FLuSVMTsbFMQ

21 vues0 commentaire